Je ne connais plus le froid de janvier : tu es l'écharpe douce et chaude qui s'enroule à mon cou. Tu es le feu de l'âtre qui réchauffe mon cœur  la soupe fumante qui me nourrit de son réconfort.

 

Février et sa fête des amoureux...inutile pour moi, je la vis chaque jour, et plutôt qu'amoureuse éphémère, je me préfère aimante et fidèle. De ce mois je ne garderai que les paysages enneigés, aussi paisibles que ma vie à tes côtés.

 

Mars et ses promesses de printemps, la sève qui gronde dans mes veines quand ton regard s'accroche au mien. La nature qui s'éveille, ma nature que tu révèles.

 

Avril et son soleil timide, les premières fleurs au jardin, promesse de l'été qui revient, le cycle sans fin, boucle parfaite, comme l'alliance qui orne ma main.

 

Puis le calendrier annonce mai, qui m'offre quelques rides de plus, tu sais, ces pattes d'oies que tu aimes tant... C'est en mai qu'elles viennent, comme ces oiseaux migrateurs qui se posent en été.

 

Juin et ses nuits trop courtes, les feux de la St Jean ne seront jamais aussi brûlants que nos désirs croisés. Le vent chaud qui me décoiffe et tes yeux couleur d'horizon.

 

Juillet et ses défilés, trois couleurs sur un drapeau, bleu je veux, la pureté du blanc et le rouge passionné...

 

Notre ville en août, désertée par les vacanciers, petit nid témoin de nos rêves annoncés. Le ciel étoilé nous appartient, la lune éclaire notre route.

 

A l'été je préfère le mois de septembre, sa fraîcheur reposante ses couleurs d'ocre et de vermeille, les fruits mûrs à croquer et tes bras pour me bercer.

 

Te souviens-tu mon Amour de ce mois d'octobre où nos chemins se sont croisés? La pluie tombait ce jour là, plus douce que ce soir, faisant frissonner l'eau près de laquelle nous nous sommes promenés.

 

Novembre nous a cueillis par surprise cette année là, balayant tout sur son passage, nos certitudes et nos doutes, le gel les a emportés, avec les jolies feuilles d'automne.

 

Enfin vient décembre, ses lumières taquines, ses lampions colorés, les arbres sous la neige, attendant l'heure du réveil...

Mon cadeau de Noël sans cesse renouvelé, puis nos rêves entremêlés d'une année à venir, de délices à goûter...